La voix de Lilie:

Ce soir, tu dois être fatiguée de ta journée Graine. Peut-être endormie, tombée comme une masse. Saine fatigue que le grand air et les grandes randonnées en montagne. Je te lirai demain. Fait de beaux rêves.

De mon côté c’est la reprise de la semaine. Les réunions s’enchaînent. Ce midi un bon repas, préparé par mon mari, m’attend en bas. Un rien peu éclairer une journée morose. Quelque chose qui sort de l’ordinaire. Un moment différent. Après mon travail nous sommes allés ramener le chien chez mon fils. Prétexte pour prendre l’air. Je suis loin des grands espaces ! Au retour, passage par un magasin pour acheter un cuiseur à riz. C’était une grande sortie !

Retour pour le couvre feu. La permission de sortie est terminée. Quand on travaille c’est difficile de ne pas pouvoir sortir le soir. Surtout que les jours rallonge. L’an dernier on pouvait marcher 1km autour de chez soi. Et c’est suffisant pour partir en forêt. J’espère que je pourrai voir arriver le printemps, voir les bourgeons éclorent, et les fleurs sortir de terre. Dès que le temps sera meilleur je me baladerai le midi. Bientôt.

Pour la deuxième fois, les informations parlent de recul de la pandémie. Et même les variants semblent moins méchants que prévu. Cela donne l’impression que l’étau se desserre. Un coin du voile noir au dessus de nos têtes se soulève doucement. Deux jours de file. On se prend à rêver.