Aujourd’hui, éruption du Piton de la Fournaise à la Réunion. Il prend ses aises, le volcan. Pour lui, rien n’a changé. Il nous nargue, nous distrait, nous ravit, c’est selon l’état d’esprit de chacun.
J’ai regardé l’interview du 1er ministre après les informations de 20 h. Je me suis endormie. Trop de chiffres, trop de morts, trop de milliards.
Pieds et poings liés devant une situation qui nous dépasse. Notre seule liberté est de pas écouter les informations, de s’échapper de son domicile de temps à autre, ni trop loin, ni trop longtemps, et pour des raisons valables, d’écouter de la musique classique, de faire l’amour à son conjoint…
Ma petite fille est repartie chez sa Maman. C’est bien. Le 3ème jour de garde, je suis épuisée. Elle reviendra la semaine prochaine.
Demain, nous entamons notre 3ème wek-end de confinement!


La voix de Lilie:

Réveillée le nez bouché en toussant. L’angoisse me submerge, et si c’était ? Ma raison me dit: ce n’est pas possible, tu n’es pas sortie. L’angoisse gagne, comme toujours. Insomnie, peur, panique.

Mal au ventre.

Lecture; tous les symptomes; se raisonner.

Mauvaise journée.

Arrêter de lire, arrêter d’écouter. J’ai besoin des miens, ils me manquent, les filles me manquent. Même si heureusement, nous sommes si proches sur nos groupes.

Je décroche. Se recentrer sur autre chose. Quelle chose ?