La voix de Graine

Dimanche en famille, la pluie…Dernier jour de janvier. Dans l’humidité ambiante, je me sens devenir éponge. Une éponge grise et nostalgique du temps d’avant. J’ai besoin de soleil, de contacts et d’espoir!
Aujourd’hui, je démarre ma journée au radar. Une nuit courte, hâchée. Une nuit avec un tout petit. Ma petite fille dort d’une traite, sans être dérangée par son cousin de la soirée pyjama. Définition d’une soirée pyjama: C’est quand on dort chez quelqu’un d’autre, chacun dans son lit, mais dans la même chambre.
Ce matin, pas de jogging, mais pas de cuisine à faire non plus. Ce midi, nous mangeons chez fiston, la raclette. Sans ma fille. Elle reste couchée chez elle, seule. En revenant de chez mon fils, je passe la voir, pour discuter un peu, prendre de ses nouvelles. Demain, arrêt maladie, médecin, examens. Pour soulager ma fille, nous gardons la petite à la maison. Je l’accompagnerais à l’école demain matin. Ma belle-fille reprend un poste de styliste en free lance. Je suis contente pour elle. Elle n’en pouvait plus de son poste actuel de vendeuse.
Ça me fait plaisir que tu sois emballée par ta formation Lilie. Tu es en train de devenir une experte et j’espère bien pouvoir en profiter. Des rendez-vous de travail à prévoir! Chaque chose en son temps. Ton planning est déjà bien booké. Et nous avons tellement besoin de rendez-vous détente et papotage pour ne pas sombrer dans ce contexte morose.

La voix de Lilie:

Le premier mois de l’année s’achève. J’ai toujours trouvé le mois de janvier plus long que les tous les autres réunis. Il s’étire, d’un lendemain de fête teint brouillé à une couronne, d’une série de bonnes résolutions à leur abdication. On reprend le travail forts d’une énergie nouvelle vite anéantie, la météo alterne froid, gris, pluie, neige, saupoudrée de quelques miettes de soleil. L’hiver s’installe lentement. Le temps s’étale. Puis, lorsque enfin le mois de janvier se termine, il semble que toute l’année s’écoule en flots continu du robinet du temps.

Ce dimanche 31 est calqué sur le tien Graine. Soirée pyjama pour petite fille seulement qui a dormi chez nous. Bien dormi même. Une étape vers 3h, sans besoin de se lever. Elle s’est rendormie toute seule. Elle avait dû perdre sa tétine et la retrouver. Levée à 8h30. Ensuite toute la famille à déjeuner pour fêter son premier anniversaire. Entre elle, son frère et leurs jouets, le niveau de décibels atteint des sommets ! Petit fils ouvre les cadeaux pour sa sœur. Il souffle aussi sa bougie. Il s’y prend à plusieurs fois. Mon fils l’aide un peu. Cette année, nous nous faisons la réflexion que le gâteau va être vaporisé de covid à force de souffler dessus. Plus de cinquante ans d’anniversaires sans jamais avoir imaginé que souffler des bougies égale postillonner sur le gâteau. Encore une tradition à adapter pour cause sanitaire ! Nous étions 9 à table. 2 ont déjà eu le covid. Espérons que personne ne sera malade cette semaine. Une belle journée en famille. Bientôt 18h, tout le monde doit partir. D’un coup le niveau sonore redescend. La chatte peut montrer son museau et reprendre ses quartiers sur le canapé. Le calme est revenu.

Le dimanche s’achève. Demain une nouvelle semaine démarre, un nouveau mois, de ceux qui coulent vite. le mois 2021.

Donne moi des nouvelles de ta fille Graine. Et pour l’éponge, nous sommes 2…