Dernière semaine de confinement? Je n’y crois pas!
Mais qu’est ce qui nous attend après? Le port du masque – dès qu’on passe la porte. La désinfection des courses. Le lavage des mains et des surfaces. Comme aujourd’hui, plusieurs fois par jour. La distanciation sociale, les gestes barrière. Pas de bisous, pas de serrage de mains. Pas de reprise des activités culturelles et sportives collectives. Pas de cinéma, pas de restaurant, pas de bar, pas de voyages.
« Pour les personnes de plus de 70 ans, on recommande le confinement jusqu’en février 2021, a minima une résidence dans un endroit à densité faible de population. Surtout, qu’elles évitent de s’occuper des jeunes enfants.  » Je frissonne. Je n’ai pas 70 ans. « Pour les personnes entre 55 et 70 ans, c’est suivant leur état de santé… ». Est ce que je suis en bonne santé? J’ai tout d’un coup un doute. Faut-il mieux mourir d’ennui que du Coronavirus? Est-ce réellement moins douloureux?
Mon petit fils, est-ce que je pourrais le prendre dans mes bras un jour?
Il va falloir s’habituer à vivre autrement!
L’avenir est morose. C’est le moins qu’on puisse dire!

La voix de Lilie:

Dernière semaine de confinement. Je n’y crois pas non plus. Pas de médicament, pas de vaccin. L’heure n’est pas venue. L’étau va peut-être se desserer légèrement. Revoir ses enfants, partir promener un peu plus loin. Quand revoir mes parents ? Ma mère seule dans son appartement. Il le faut. A son âge le temps est précieux. Perdre quelques mois pour en gagner d’autres, vraiment ? Souvent j’ai peur pour elle. Je voudrais la voir, elle est trop loin. Combien de temps pour que la recherche gagne la bataille ? Nous devons les aider en évitant de prendre des risques, voilà notre modeste part, pourtant souvent si difficile.

Alors pour se donner l’impression de recommencer la vie, on organise l’après. Randonnées, congés, des projets qui font plaisir. Et tant pis s’ils tombent à l’eau, ils nous auront réchauffé le coeur un moment.