La voix de Graine

Communiqué de presse de notre 1er ministre Jean Castex ce jeudi en fin d’après-midi. Nous n’aurons plus besoin d’autorisation pour circuler à compter du 15 décembre, mais un couvre-feu sera mis en place de 20 h à 6 h sauf le 24 décembre. Donc Noël en famille, c’est possible. Pour le nouvel an, c’est une incitation forte à rester chez soi. Côté loisirs, il vaut mieux investir dans les jeux de société ou dans les abonnements numériques . Pas de cinéma, pas de théatre, pas de parc de loisirs, et bien sûr pas de bar ni de restaurant….
Curieuse période de fêtes. J’ai le champagne. Je l’ai commandé avant-hier. Je l’ai reçu hier midi. J’ai aussi acheté du foie gras.
Aujourd’hui, J’ai fait de la peinture, sans conviction. J’ai surtout beaucoup glandé. Après le repas, j’ai passé 1 h 30 à regarder un téléfilm de Noël – une ineptie – en jouant au solitaire. A 18 h, j’ai écouté Jean Castex. Que ce soit le téléfilm de Noël ou l’écoute de Jean Castex et de ses acolytes, çe ne sont pas vraiment des activités qui donnent la pêche. Promis, je ferais mieux demain.

La voix de Lilie:

Utiliser le conditionnel pour promettre de mieux faire dans le futur, voilà bien un lapsus révélateur… Ce n’est pas étonnant du reste, 42 jours sans véritable rencontre, sans se changer les idées de son quotidien a de quoi rendre mélancolique. L’idée de continuer encore, sans spectacles, sans cinéma, sans restaurant mine le moral. Nous avons fait au mieux jusque là, sans trop nous écarter des consignes.. Le résultat est là, le « sans trop » de chacun n’a pas permi de faire reculer la pandémie. On pouvait s’en douter, l’espoir nous tenait lieu d’excuses à nos petites entorses. Demain nous allons vraiment transgresser. Pour aller voir ma mère qui n’en peut plus de sa solitude. Espérons que nous arriverons sans nous faire contrôler. Ce serait malvenu quand on voit le peu de contrôles faits lors des casses dans les manifs…

La fin de l’année risque d’être à l’image des mois passés…. Je me faisais une joie de la passer avec les graines. Comme l’an dernier, pour conjurer le sort, repartir à zéro vers un avenir plus gai. Hélas, hélas. Les nouvelles du vaccin ne sont pas bonnes non plus, que peut bien nous réserver cette nouvelle année ?

Que vas-t-on décider ? That is the question !

.