La voix de Graine

40 jours: la durée d’un jeûne. Un jeûne social. C’est quand la fin?
Les mauvais chiffres de la pandémie repartent à la hausse. Sera-t-on vraiment déconfiné le 15 décembre? Pourra-t’on vraiment s’évader de la ville au mois de décembre, pourra-t’on partir à la campagne? Pour ma part, pas de départ prévu avant Noël. Noël se passera en famille, sur Paris. Mais tous les autres, dont les graines? Faudra -t’il tricher, prétexter des parents agés ou malades pour pouvoir s’échapper de la région parisienne? A dire vrai, chacun a quelqu’un de fragile dans sa famille et peut ainsi justifier son déplacement. Mais partir sous un régime de confinement, avec gestion des autorisations! Vraiment pas des vacances.
Ce matin, créneau à ma coop de 7 h à 9 h 15. Ça me fait du bien de me sentir utile. Ça me fait du bien de sortir de mon cercle restreint. Cet après-midi, quelques courses pour les fêtes. J’ai aussi commandé du champagne. Tellement envie de faire la fête, de me réveiller libre, délivrée du port du masque, des autorisations…
Et en fin d’après-midi, séance de yoga pour rester zen.

La voix de Lilie:

Après l’insouciance d’hier, retour à la réalité. Une journée de télétravail bien pleine. La semaine sera courte, alors je me permets de remplir le calendrier. Les projets et les discussions âpres autour des bugets ou des besoins des uns et des autres me désintéressent au plus haut point. Mon esprit s’évade comme le cancre de Prévert. Je cherche à dessiner le visage du bonheur !

En début de soirée, première visite de maison. Masqués, gantés, chaussés en jetable, un bonjour de loin à la propriétaire. Ambiance covid. Marcher sur des oeufs, n’oser s’approcher de rien. La quartier où se trouve la maison est agréable près d’un parc que nous aimons beaucoup. La maison, bien trop grandes si on veut y vivre à 2. Et pas du tout à mon goût… C’était important de se lancer. dans la 1ère visite.

Mes billets de train sont arrivés et le train toujours annoncé. Peut-être pourra-t-on partir ce week-end voir ma mère qui s’ennuie. En espérant ne pas être contrôlés bien que notre motif soit limite valable…

Les nouvelles covid sont mauvaises. L’ouverture d’il y a 15 jours montre déjà ses résultats. Il n’y aura que le vaccin pour mettre un terme à cette pandémie. Nous y avions échappé avec la grippe h1n1 il y a quelques années. C’était un avertissement et nous ne l’avons pas compris. Ou plutôt, mis sous le tapis. D’autres avertissements montrent leur nez, planète qui souffre, misère humaine et animale, déchets polluants tueurs, violence. Notre maison brûle, et nous regardons ailleurs….. Pinocchio qui suit les mauvais garçons. Quand allons nous écouter Jiminy ?