La voix de Graine

Ce soir, c’est le début des vacances de Noël pour les enfants. Pour les grands aussi, c’est traditionnellement le début d’une période de congés. Des départs en masse à partir d’aujourd’hui, cependant c’est moitié moins qu’une année ordinaire. Des départs pour rejoindre sa famille ou un endroit de villégiature, résidence secondaire ou location saisonnière. Cette année, les vacances ont comme un goût un peu saumâtre. Une envie de partir, mais la peur aussi. Sans oublier le couvre-feu à 20 h.
Pour moi, aujourd’hui, c’était cuisine – des choux farcis, peinture – toujours mon cow-boy, ménage. Demain, nous avons petit-fils. La journée et la nuit aussi. Le grand soleil du dehors m’a donné une belle lumière pour peindre. Pas de sortie excepté pour aller chercher notre pizza ce soir, juste avant le couvre-feu.
L’évènement du jour, c’était… le départ de Jean-Pierre Pernaud. 33 ans qu’il présentait le journal de 13 h sur TF1. Nous le regardions de temps à autre depuis les confinements. Pour son demier journal, il a eu droit à un hommage de tous ses collaborateurs , en direct devant les téléspectateurs. Son départ n’est pas passé inaperçu. J’ai une pensée pour tous ceux qui partent à la retraite en cette période de pandémie. Clôturer une carrière en envoyant un mail aux collègues et en éteignant son portable. Pour certains, ce n’est sans doute pas un problème. Personnellement, j’aurais trouvé frustrant de ne pas pouvoir dire au revoir solennellement au monde du travail. Quarante ans de travail ou plus, ce n’est tout de même pas rien.

La voix de Lilie:

Enfin la semaine de travail s’achève. S’ouvre une période entre 2 toujours particulière. Entre 2 années, un nouvel espoir. Trêve des confiseurs disait on autrefois. Trêve dans notre rythme effréné. L’après-midi a été rude, beaucoup n’avaient plus la force d’écouter en réunion. Les oreilles écrasées par le casque, acouphène qui n’en finit plus. Grand besoin de repos.

Le confinement, et surtout la possibilité de travailler de chez soi permet de s’occuper de sa maison et de sa santé. Plus facile de prendre rendez vous et d’être là pour suivre les travaux. Alors aujourd’hui, la journée a commencé par des radios et prise de sang. Puis réparation volet roulant l’après midi. Une journée bien remplie somme toute. Quelques courses pour un anniversaire demain et voilà la journée terminée. Rien de bien folichon, mais une journée utile.

Demain nous serons 8 à table, avec une personne à risque et des petits enfants. Personne n’est malade. Pourtant avec tout ce qu’on entend, la sérénité n’est plus de mise. Dans un coin de notre tête se mélangent toutes les images atroces aperçues ça et là au fil des jours. Devrions nous annuler ? L’isolement un jour d’anniversaire est il pire que le risque encouru ? Le week-end dernier, nous avons passé 2 jours chez ma mère et personne n’a été malade depuis. Nous respecterons les gestes barrières bien sûr. Quelle difficile période nous vivons….