La voix de Graine

Début de notre première semaine de confinement. Télétravail pour mon mari. Le soleil du matin vire au gris. Et enfin la pluie. Après une petite séance de gym, j’ai nettoyé mes vitres pour ne rien perdre de la lumière qui s’ammenuise de jour en jour. Puis repassage en regardant une série en replay.
A midi, ma séance de kiné. Une petite balade en fin d’après-midi.
L’espace et le temps se sont retrécis. Il va falloir réapprendre à vivre à l’étroit.
Heureusement, en fin d’après-midi, réunion copines. Se parler, échanger, partager. Voyager ailleurs. Jusqu’à elles.
Aujourd’hui, jour de rentrée, dans toutes les écoles, un hommage solennel a été rendu à Samuel Paty décapité le vendredi précédant les vacances de Toussaint. Pauvres professeurs. Comment enseigner sereinement quand on risque la décapitation. Curieuse époque où les métiers les plus indispensables à la nation sont les moins valorisés et les plus risqués!

La voix de Lilie:

Si près, si loin. Les mêmes occupations ou presque. Les mêmes petites joies, les mêmes grandes joies. Ici, c’est moi qui télétravaille, lui qui fait le ménage. Moi le sport, lui qui réchauffe le plat et met le couvert.

Le temps est triste et pourtant les couleurs des arbres du jardin sont magnifiques. Lors du premier confinement, les fleurs et les feuilles naissaient. Aujourd’hui elles roussissent et tombent dans la pelouse. L’autre jour j’ai cueilli des specimens de feuilles d’arbres pour montrer leurs variétés à mon petit fils. Il a ramassé des marrons qu’il adore jeter dans le lac devant la maison. Les marrons de cette année coulent au fond de l’eau. Les marrons de l’an dernier flotte. Il découvre. J’adore le regarder découvrir et jouer avec lui avec ce que nous offre la nature. Je ne sais pas quand je vais le revoir. Je n’attendrai pas un mois, c’est certain… J’adore penser à lui, ça me rechauffe le cœur.

Et puis cette fin de journée avec les graines en zoom. Toujours rire, toujours tellement de choses à se raconter. Quelle idée, 40mn. Il nous faut au moins 10 zoom ! En même temps on voit bien que nos soirées copines nous manquent. En même temps, quelle chaleur, quel bonheur de se retrouver. Si près, si loin….