La voix de Graine

Le mercredi, jour des enfants
Le programme est le même toutes les semaines: Faire la cuisine: lasagnes à la bolognaise aujourd’hui, aller chercher ma petite-fille, manger tous ensemble, l’amener à la danse – curieusement, le cours est maintenu et tous les enfants sont présents, puis rentrer et attendre la Maman. Entre les deux, jouer, regarder les dessins animés: les Pyjamasques – 3 épisodes maxi, lire – 2 Caroline aujourd’hui, des albums qui appartenaient à mes enfants, Caroline déménage et Caroline en vacances. Encore des fantômes loups dans la maison aujourd’hui. Notamment, un tout petit, tout mignon, qui n’avait pas sa Maman. Il avait besoin de câlins. Alors nous l’avons pris avec nous pour regarder les dessins animés. Pendant le temps de la danse, j’ai réussi à trouver une tenue sympa pour ma petite fille. Je suis contente. J’aime gâter mes petits enfants. Je peux passer à autre chose.
A 17 h 45, je laisse la petite à mon mari et je brave le couvre-feu pour aller chercher mon petit-fils à la crèche.
Je rentre à la maison à pied. Les magasins sont fermés. De rares passants dans les rues…C’est tellement curieux ces rues de Paris vides. Où est parti le Paris qui grouille du matin au soir, le Paris du monde, du bruit, de l’agitation? L’hiver froid n’a été que de courte durée. La douceur est revenue. Dans le ciel, une demi-lune embrumée. Fille et petite-fille sont encore là quand je rentre. Ma petite fille nous a fait à manger. J’ai de la pâte à modeler à ranger. Ces temps de pandémie resserrent les liens familiaux. Il n’y a pas grand chose d’autre à faire!

La voix de Lilie:

Nous voilà exemptés de garde d’enfants pour 2 mercredi minimum. Le papa a le covid. Ma fille est négative. Pour l’instant. Les enfants, on ne sait pas. Curieuse situation. Comment gérer d’être à la maison avec une personne infectée ? Rien n’est prévu pour ce genre de cas. Livrés à eux même. Dans une semaine ma fille devra refaire le test. Voilà la seule action. Personne ne peut les protéger de la contamination puisque l’on ne sait pas qui est infecté. Ils essaient d’isoler au maximum le malade, mais ce n’est pas simple.

Du coup, j’ai plus de temps pour ma formation. J’essaie de faire des choses sur le nouveau site. Pour autant, je me heurte toujours à du non intuitif..et des notions complexes. Le temps est beau et doux, aujourd’hui. Idéal pour rentrer à pied après le cours. On sent comme un avant goût de printemps. Les oiseaux gazouillent dans les arbres, les jours ont déjà bien rallongés. Je respire à fond, je marche avec un masque à la main que je pose seulement lorsque je croise quelqu’un. Et sur le chemin qui ramène, il n’y a pas grand monde.

Journée sans mini mini moi.. Triste quand même. Elle me manque déjà. Ses petits pas. Quand elle danse, qu’elle fait les marionnettes, qu’elle rit… Voilà donc un confinement familial. Nous nous reverrons dans 15 jours…