La voix de Graine:

Ils sont partis les amis, en fin de matinée. Tristesse de les voir partir.
Aujourd’hui, le vent est tombé, mais le ciel est gris, très gris. Un ciel qui annonce la pluie. Avec le temps, mon amie graine a bien réussi sa visite. La maison s’est à nouveau endormie. Nous avons repris notre petit rythme pépère. Mon mari au télétravail à l’étage, et moi, je fais la lessive, je reprends mes arriérés de blog, je prends connaissance de mes mails, des sollicitations qui me sont faites. Je fais la sourde oreille depuis que je suis à la campagne. Je m’aperçois que de plus en plus, je suis obligée de traiter les sujets en séquence. Sinon, ça me met en stress et je n’y arrive pas.
Ce midi, nous allons déjeuner chez des amis à 20 km d’ici. Pas raisonnable avec le télétravail. Eux n’ont pas voulu bouger. Alors, c’est nous qui bougeons. Parce que nous les aimons. Nous sommes reçus royalement, comme d’habitude. Du foie gras maison et de la mâche en entrée, des brochettes teryaki avec du riz et des légumes, et enfin du crumble aux pommes. C’est délicieux, exotique! Repas rapidement avalé pour tenter de respecter les horaires. Malgré tout, nous rentrons chez nous à 15 h au lieu de 14 h 30.
Réunion zoom en fin d’après-midi pour préparer le printemps des poètes avec mon atelier d’écriture. Puis préparation de la soupe de légumes, pour demain. Petit rythme pépère est revenu.

La voix de Lilie:

La grisaille est revenue. Comme il fait doux, je me suis dit que j’allais faire ma gym dehors, comme je la faisais pendant le premier confinement. Je me croyais déjà au printemps. En ouvrant les volets, la terrasse est mouillée. La gym, ce sera à l’intérieur. Le printemps pour dans un mois.

Ici aussi le train train a repris. Pas de Graine pour le couper. Heureusement, je ferai un pause dans le télétravail dès demain soir. Ici, c’est moi qui travaille à l’étage et monsieur qui fait quelques courses et quelquefois le repas. Cet après-midi, je vais m’installer chez ma fille pour garder son chat. Je fais d’une pierre deux coups. Après le télétravail, 2h de formation. Inutile de dire que la journée a été bien chargée. Le cours assez ardu. Il faut que je digère tout ça.

Je prépare aussi la venue des petits en organisant quelques activités et en cherchant quelques sorties à faire avec eux.

Donc une soirée cool, posée devant la télé n’est pas de trop pour terminer cette journée.

La grisaille d’aujourd’hui a fait retomber l’euphorie du week-end de printemps que nous avons eu. J’espère que le soleil sera de retour quand nous aurons les petits.