La voix de Graine

1er mercredi de février 2021. Ma petite fille avec ses bottes dorées et son anorak de ski à capuche, noir et blanc, avec les gants bien sûr. A cause de la pluie de ce matin. Que c’est chouette de sauter dans les flaques d’eau avec ses bottes! Heureux temps de l’enfance. De temps, en temps, dans la rue, nous mettons le turbo, le turbo-kid. Très performant. Le turbo-Mamie est plus poussif.
Jour de crêpes aujourd’hui. Avant le cours de danse, nous préparons la pâte. Après le cours de danse, nous faisons les crêpes et nous en mangeons quelques-unes, beurre-sucre, avec un chocolat chaud maison. Un peu fort en goût, le chocolat, pour ma choupinette. C’est Papy qui le finira. Ce soir, menu crêpes, avec ma fille qui n’a plus de douleurs au ventre. Une bonne chose.
Cet après-midi, j’ai terminé mon dessin du port pendant que la petite dessinait et terminait un cahier d’activités. La couleur m’a fait du bien.

Ce soir, un mini-atelier d’écriture avec ma copine en ligne ….

La voix de Lilie:

Il est magnifique ton dessin, Graine. Quel bonheur de savoir créer de belles choses de ses mains. Tu peux mettre la couleur et la lumière que tu veux dans tes yeux et sortir de ce gris incessant.

Aujourd’hui j’ai été très occupée. Ce matin par une réunion de travail incontournable et cet après-midi par ma formation. Du coup j’ai très peu vu petite fille. Le temps du déjeuner, le temps d’un bain. Elle est trop mignonne, je l’adore.

Après son départ, je me suis remise à essayer de trouver des solutions pour mon nouveau site. Je m’approche du but, mais je n’ai pas encore réussi ce que je voulais. J’ai déjà beaucoup d’automatismes, mais le défi que je me suis lancée n’est pas simple….

Ce soir j’ai regardé les films de Pierre Palmade, « Grand restaurant » . On passe de table en table, un peu comme des voyeurs, et on écoute les discussions improbables des convives. De Jean Rochefort et Thierry Lhermitte qui jouent aux échecs avec les plats et les couverts, et qui, la partie finie, veulent aller dîner quelque part, à Isabelle Nanti qui éduque François Berléand à la méchanceté, Joe Starr qui déclare à son meilleur ami qu’il est blanc depuis toujours, Michèle Bernier qui avoue à sa fille qu’elle a créé le peudo de son meilleur ami sur facebook, deux actrices qui ont la garde alternée d’un mari qu’elles traitent et qui se comporte comme un toutou domestiqué auquel il ne manque que la parole, Mme Deschien qui n’en peut plus que son homme ressasse son licenciement depuis 5 ans… De l’humour fin, des situations ubuesques, fantasques et très imagées. Et surtout, une ambiance de restaurant comme on les aimait. Être hors de chez soi pour se faire servir un bon repas. Le va et vient des serveurs, les plats qui sont servi à table, le décor, la belle vaisselle. Nostalgie.