La voix de Graine

Un dimanche de confinement. L’avant dernier?
Un dimanche famille. Un dimanche que je n’ai pas vu passer. Oubliée la pandémie. Pas de jogging aujourd’hui. Une petite sortie ce matin pour aller chercher le pain et surtout faire faire la sieste du matin au petit. Mon mari avait préparé le boeuf bourguignon. Moi j’avais préparé la purée patate douce, pomme de terre, carotte. Les cousins se sont enfin retrouvés. Pendant la sieste du petit, nous avons décoré le sapin avec la grande, fabriqué une crèche …Désolée, Lilie, pour hier soir, nous nous étions mis au rythme de notre petit pensionnaire. Il m’a gnognoté mon temps dédié au blog.
Je n’ai pas vu la semaine passer non plus. Le temps reprend sa course folle.
Demain, les graines, enfin. G R A I N E : Grandir, respirer, apprendre, inventer, nouer des liens et s’émerveiller ensemble. Je suis sure qu’il y a mieux.

La voix de Lilie:

Un beau dimanche en famille. Nous sommes 5, notre fille et ses enfants n’ont pas pu venir. Partie crêpes, chacun peut faire son mélange et c’est propice à la dicussion. Tout le monde sature du manque de relations sociales, du manque de sorties. On s’étiole peu à peu. On se lance des projets pour après. A tous petits pas. De petits projets, pas bien loin, qu’on pourra éteindre le cas échéant… Notre univers s’est tellement rétréci, en terme géographique comme socialement. On se surprend même à ne plus avoir envie de sortir de la maison.

Demain mon petit fils fera un exercice d’alerte attentat dans son école. Il a 3 ans. Même pas de notion de la mort, de la guerre. Déjà notre société le happe avec ses aberrations. Sa sécurité peut être mise en danger. Pourquoi ? De quel droit peut on empêcher nos enfants de vivre en sécurité ? Quel mobile suffisant pour leur ôter leur innocence ? Dans quel monde va-t-il vivre ? Les humains sont les pires prédateurs pour la planète et pour eux même. Pourtant, la majorité des hommes est bonne et belle. Comment une minorité peit elle mener à une telle situation ? Tristesse. Virus, maladies, tremblements de terre, inondations, tempête. La nature a suffisamment de catastrophes à nous offrir. Nous devrions être soludaires pour ne pas nous en rajouter une couche nous même. Enfin quand je dis noud même, je ne parle que de ces quelques uns qui visiblement n’ont pas bien comoris le sens de la vie, surtout celle des autres !

GRAINES: Grimper , Rire, Aimer, Imaginer, Naître, Écouter, Sourire. J’adore le s’emerveiller ensemble ! C’est parfait.