La voix de Graine

Les jours rallongent, le soleil revient.
D’accord, le ciel est plutôt bleu pâle que bleu azur, mais c’est mieux que le gris, c’est mieux que la pluie. Et nous avons eu une belle lumière aujourd’hui pour la garde de notre petit-fils. Ce soir, j’écris à partir de mon portable sur le lit de ma petite fille, mon petit fils endormi à côté. Deux fois, j’ai essayé de le poser dans son lit, mais pas moyen. Alors je reste là, près de lui, j’attends le bon moment. C’est curieux tout de même de s’occuper d’un tout petit comme nous le faisions il y a plus de 30 ans. Il faut reprendre les réflexes, adopter les bons gestes, essayer de rassurer le bout de chou…Qu’est-ce qui se passe dans leur tête? La peur de l’abandon? Ce qui m’émeut aussi, c’est la confiance des parents. J’aurais bien aimé pouvoir ainsi confier mes enfants petits à leurs grands-parents. L’éloignement, l’absence de nos mamans à mon mari et à moi n’ont pas rendu cela possible. Mes enfants ont de la chance. Ils en ont conscience. Toi comme moi, Lilie, nous sommes en train de créer des liens très solides avec nos petits-enfants. Ce sera un plus pour eux, j’en suis sûre.
Finalement, je n’ai pas fait de test. Mais, j’ai gardé le masque dès que je me suis occupée de mon petit-fils pour ne pas lui filer mon rhume ou autre chose. Pour information, le masque ne l’a absolument pas dérangé. Il a l’habitude à la crèche. La journée a filé vite, à son rythme. Repas de midi, sieste, sortie, goûter, sieste à nouveau, repas du soir suivi du biberon, dodo. Et entre les deux on joue. La sortie a été rapide. Il faisait très froid. Nous sommes allés voir les enfants tourner sur le manège, puis nous sommes passés au square. Il est à l’aise avec nous, le petit bonhomme. Dans l’après-midi, il voulait toucher les boules près du sapin. Mon mari a levé la voix. Il s’est mis à pleurer. Il essaye de grimper sur le canapé. Il n’y arrive pas, heureusement. Alors, il se tourne vers nous en geignant pour qu’on le fasse monter. C’est dingue à quel point ils sont expressifs ces petits bouts de chou. Et nous prenons le temps de les observer. Nous ne sommes plus dans le rush d’il y a trente ans.

La voix de Lilie:

Enfin, après une semaine de gris et de sombre, le soleil pointe son nez. Quel bonheur. La température est toujours très basse mais la lumière est là.

Après 2 jours sans sortir, aujourd’hui il est temps de prendre l’air. Ce matin pour quelques courses de dernière minute. Cet après-midi, 2 Graines viennent, raison officielle, me rapporter les plats du nouvel an, raison réelle, passer un bon moment ensemble. Et ainsi fait. Les Graines ont apporté du cidre, je me suis chargée de la galette. Nous profitons du ciel bleu pour partir faire une grande balade dans les bois. Ça patauge un peu dans la boue, heureusement tout le monde a de bonnes chaussures. On prend l’air, on prend de l’énergie entre nous, on parle, parle, parle…. 1h30 de balade. 1h30 de bavardages ! On mérite bien une bonne galette avec un verre de cidre.

Le pèse personne connecté que j’ai commandé est arrivé ce matin. L’application permet de connaître sa composition corporelle. Je suis très surprise de découvrir que je n’ai que de 2kg d’os. Je pensais que les os pesaient plus du quart de notre poids alors 2kg…. Du coup on compare, on parle objectifs de perte de gras ! De vraie midinette ! D’accord, la galette ne fait pas partie de l’objectif. Bah, on commence demain 😜

Voilà, une belle journée. Tu n’étais pas là Graine, cause garde d’enfants, mais dès qu’il va faire meilleur on va organiser une sortie toutes ensembles. Qu’est-ce que ça nous manque.

Demain, les petits seront là, avec leurs parents. Tu as raison Graine, nos enfants ont bien de la chance de nous avoir, et nous de les avoir pour profiter d’un renouveau du temps des tous petits avec toutes les belles émotions qu’il nous apporte. Quel bonheur de les regarder s’éveiller à la vie.