De la glycine, du lilas. Dominante mauve, violet. Les marronniers sont en fleurs. Risques d’allergie au pollen.
Jogging ce matin. Toujours aussi agréable de prendre l’air, même si le parcours ne se modifie guère, juste quelques détours à droite ou à gauche.
Déjà beaucoup de monde. Certains vont au travail, d’autres sortent le chien, font la queue pour les courses, pour la Poste, font leur jogging comme moi.
Retour à 10 h. C’est la règle.
Puis peinture. Programme un peu rengaine. Je cherche des poèmes pour ma petite fille. Pour changer. Ma fille m’a envoyé un tutoriel pour faire un collage de léopard. Demain avec la petite.
La musique. Ce matin Simon & Carfunkel. Cet après-midi, Françoise Hardy.
Il pleut dans le sud-ouest. Il fait beau sur Paris. Mais il faut rester à l’intérieur.
Les provinciaux en ont marre d’être confinés. Pour eux, au vu de la densité de la population, le risque n’est pas le même chez eux que dans les régions plus peuplées. Très peu de cas dans certaines régions. Tout le monde est ok pour le confinement, pour les autres surtout. J’écoute. J’entends. Je n’ai pas d’avis. Je n’aimerais pas être à la place de nos responsables politiques.

La voix de Lilie:

Les cloches commandées sont arrivées. Ma fille est ravie, le petit a passé l’après-midi avec ses nouveaux jouets. Elle en a gardé quelques uns en réserve pour demain. Plus utiles que les chocolats à cet âge.

Je ne regarde plus aucune information pour ne plus m’angoisser.

Les commentaires de certaines personnes sont tout de même sidérants. Critiquer ce qui est dit, ce qui est fait ou pas fait. Qui ferait mieux ? Pas content du déconfinement ? Sortez alors, prenez vos responsabilités d’être humain. Mais n’oubliez pas de protéger les autres avec votre masque. Car c’est exact, le masque ne vous protège pas, il protège les autres de vous. Vous avez raison de ne pas le mettre pour faire vos courses, il ne vous sert pas. Je vous croise dans les magasins. Égoïstes.