Le temps passe, vite, finalement!
Déjà le 4ème jour
Après le départ de ma petite-fille, je suis allée faire les courses d’alimentation dans ma coopérative. Pas plus de trois personnes dans le magasin. Les enfants sont interdits. Une personne à l’entrée pour indiquer et faire respecter les consignes. A la caisse, aucune manipulation par le ou la caissière. C’est le client qui fait tout. Les courses ont pris du temps. Mais je suis fière d’être coopératrice. Comme les autres coopérateurs, je pourrais assurer mon créneau en toute sécurité.
Par contre, toute cette énergie pour développer le vrac, supprimer les emballages et le plastique. Et …le coronavirus … méfiance par rapport au vrac, suppression et retour du sac plastique!

 

La voix de Lilie:

Dernier jour de télétravail pour cette semaine. Quel plaisir.

Le midi, je fais du sport, on déjeune tous les 3, mon retraité de mari, mon échoué du travail de fils.

Je réalise que je ne vais pas revoir mes petits enfants de si tôt. Je vais louper les moments de douceurs et d’abandons de ma petite « nourrissonne »… moi qui adore les tous petits… chacun va rater quelque chose d’important dans cette histoire. Regardons le positif, tout la monde va bien, petits et grands et même très grand age…

Ce soir, c’est apéro whatsup avec la famille. On partage un moment, sans être là physiquement. N’est ce pas justement le propre de ces nouveaux modes de communications ? être toujours en contact sans jamais se voir…eh bien pour une fois, c’est une bonne chose !