Nous terminons notre 7ème semaine de confinement.
Il en reste moins de deux. A voir ce qui nous attend après. Pas sûr que nous ayons fait le plus dur. Le plus important à aujourd’hui pour beaucoup d’entre nous, c’est de ne pas compter de malades parmi les siens, ou si malades, pas de cas graves. Nous nous recentrons sur les personnes qui nous sont chères. L’autre, le voisin est devenu un danger, un risque qu’il faut mieux éviter.
Ce matin, j’ai fait mon créneau à ma coop. Réception de livraison, nettoyage de frigo. Sortir de mon cocon protecteur. Me sentir utile. Participer à la vie communautaire. Rencontrer d’autres personnes. Je remets du sens dans mon existence. Une piqûre de sens qui fait du bien et me rassure.
L’album sur la Réunion est en cours, enfin.
Changement de temps. De la pluie cet après-midi. Et la prochaine semaine sera médiocre. C’est peut-être aussi bien pour rester confiné. Etre coincé à l’intérieur quand il fait entre 25 et 30 degrés avec un soleil resplendissant dehors, c’est dur.
Les 31 ans de mon fils aujourd’hui. Des petits cadeaux l’attendent à la maison. On espère qu’il passera les chercher un de ces matins en partant au travail.

La voix de Lilie:

Il est tard. La journée est passée. Une de plus, une de moins. La chatte m’attend pour se mettre au lit. Elle passe du canapé au jardin et du jardin au canapé. Sa soirée sur mes genoux, sa nuit tout contre moi. Avoir un chat permet de toucher la quintescence de la méditation ! Regarder un chat étendu, les yeux mi-clos détend incroyablement. Passer ses mains dans sa fourrure soyeuse et s’endormir tranquillement.

Le temps a doucement basculé au gris. Le soleil s’en est allé pour quelques jours. Le confinement risque d’être plus morose…

Le télétravail a repris, nouvelle semaine. Grosse fatigue, motivation en chute libre. Quelle utilité, pour qui, pour quoi ce travail. En vivre, sans vivre…

Une bougie de plus pour un fils, on l’embrassera bientôt.